04/10/2007

LANDDAG - RENCONTRE THEOSOPHIQUE EN FLANDRE

L’éthique, pont entre l’occident et l’orientPour répondre au thème de cette journée, j’ai choisi le silence comme piste de réflexion.Car le terme "éthique" est facilement utilisé mais son application demande des moments intenses de réflexion, d’individuation, d’introspection qui doivent se rÈéaliser en toute conscience, dans le calme et donc dans le Silence.Pour ceux qui connaissent la "voix du silence" et la "lumiËre sur le sentier" deux ouvrages éthiques et initiatiques qui dans lesquels le silence est omniprésent au cours de l’initiation en commençant par l’ignorance, en passant par l’ apprentissage et enfin pour accéder à la sagesse.Dès que l’aspirant se sent prÍt ‡ recevoir un degrÈ supérieur de la connaissance, il est souhaité de garder le silence, de se taire, de renter en soi pour mieux accueillir une nouvelle "lumiËre de vie".Dans les premiËres pages de la voix du silence, il est dit "Faire taire toutes pensées et fixer toute ton attention sur le maÓtre que tu ne connais pas encore mais que tu pressens"."Faire taire toutes les pensées", cette expression ne veut pas dire les étouffer, les rÈduire dans l’immobilité de l’esprit mais bien de les transcender selon notre niveau de conscience.Comme il est dit en Franc-MaÁonnerie, il faut dégrossir sa Pierre Brute et l’Apprenti durant ce stage est appelé au silence.Dans une démarche comme la nôtre, nous devons également nous soumettre au silence en Ecoutant et Observant ce qui nous entoure.L'ignorance intellectuelle, première prise de conscience, pour s’orienter vers l’intelligence celle qui permet de comprendre dans le silence de l’effort de connaître avec humilité".C’est ainsi que l’ignorance devient un des outils qui ouvre notre mental à de nouvelles découvertes ou re-découvertes. La sagesse dans laquelle apprentissage et méditation se rendent au bénéfice de l’aspirant qui Èvolue dans "l’espace-temps du silence". En effet, puisque le silence est la parole du non-dit et qu’une parole transmise dans un temple, dans société initiatique traverse l’espace-temps. "Le silence, ce n’est pas se taire c’est parler autrement" (les buts de l’Initiation, Maison de vie, Editions du Rocher).Si nous sommes à l’écoute de la parole non dite ou du silence intérieur cela veut dire aussi que ce silence fait partie de nos cinq sens qui peuvent nous aider à nous dégager tout comme l’Homme qui se trouve au centre de l’Etoile Flamboyante déployant ses forces intrieures. Ouie-vue-toucher-goût-marcher qui selon notre attention et concentration nous transposent vers de nouvelles connaissances qui doivent Ítre soumise au discernement.Le silence est un compagnon indissociable à une démarche éthique, initiatique et spirituelle pour ne pas dire théosophique.Tout comme le "Compagnon voyageur" voyage, rencontre, échange dans un esprit de fraternité.Ce sont des expÈriences également que nous partageons au quotidien dans lequel nous devons constamment nous remettre en question tout en respectant la liberté de conscience des autres. Dans la Lumière sur le Sentier (p 24) "Ecoute le chant de la vie" qui nous invite à aller en profondeur de nous-mÍme pour Ècouter.Ceci nous fait penser ‡ la maxime alchimique "visite l’intérieur de la terre, et en rectifiant tu découvriras la pierre cachée".Rectifier, réajuster, réunir, donner naissance à une meilleure compréhension de soi et des autres sans laquelle on ne peut atteindre la sagesse.Comprendre par analogie mais aussi en se basant sur l’axiome d’une démarche humaniste et spirituelle universelle.C’est dans ces moments de réflexion que notre silence intérieur prend toute son importance car notre démarche suscite la découverte du connu et de l’inconnu et nous devons construire notre travail sur ces bases. Bref, garder le silence et écouter le silence intérieur nous invite au dénouement, àla maturité des pensées, qui se tracent dans notre conscience pour rejoindre l’Unité.Atteindre le silence intérieur ne demande ni dogme, ni croyance, mais la "géomètrisation de nos pensÈes" et notre âme orientée dans l’axe vertical et horizontal.Nous pourrions dire que le silence est le miroir de notre âme.Que se soit en Orient ou en Occident mis à part ce qui a été dit plus haut "un silence peut à lui seul emplir un lieu". Le silence est comme un vide qui n’est pas car nous savons scientifique qu’il n’y a pas de videIl y a de la matiére non visible et donc le silence physique et intérieur font partie de l’éthique au de-là de tout principe de la dualité du bien et du mal, de l'Ombre et de la Lumière.Landdag 23/09/07S. B.S. – Branche "Science de la Vie"Charleroi

14:15 Écrit par branche science de la vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |